The art of motherhood #5 - Studio Romeo FR

LES FRAIS DE PORT OFFERTS EN FRANCE METROPOLITAINE

0

Votre panier est vide

The art of motherhood #5

juin 16, 2020

 

Vous la suivez déjà peut-être sur Instagram et vous l’avez sûrement aperçue sur nos photos. Emmanuellehabite à Londres avec sa petite tribu : Auguste 5 ans, Rose 3 ans et Eugène bientôt 1 an. Elle nous livre la façon dont sa maternité et ses enfants influent sur sa créativité.

 

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Emmanuelle Loutte, je suis designer graphique et directeur artistique freelance entre Londres et Paris. Depuis un certain temps, je me suis spécialisée dans l’illustration. Je suis maman de 3 enfants. On peut suivre nos aventures et mon travail sur @_emma.and.co 

Peux-tu nous livrer ta vision de la maternité ? 

C’est une incroyable aventure ! La plus belle qui me soit arrivée et la plus difficile aussi ! Être mère, c’est aimer de tout son être, c’est donner jusqu’au plus profond de soi, ça vous comble d’amour et de joie et cela vous vide de toute énergie parfois. Avec mes enfants j’ai grandi, j’ai appris la patience, la remise en question, l’essentiel. J’ai appris aussi à dormir beaucoup moins ! Aujourd’hui, je me sens épanouie et plus forte. 

Quel est le lien entre maternité et créativité ? Est-ce que l’une influence l’autre ?

Devenir mère c’est créer la vie et je crois que mes enfants sont mes plus belles créations ! J’ai toujours utilisé la nature comme source d’inspiration. Devenir maman n’a fait que renforcer cette attirance. J’aime dessiner des formes douces et rondes, du végétal et des couleurs douces parfois contrastées avec le noir. L’envie d’inscrire mes illustrations dans des formes ovales comme un oeuf vient peut-être de la maternité ! Pour moi, maternité et créativité forme un équilibre. Je ne peux me sentir épanouie sans l’un ou l’autre. Créer est une véritable passion qui m’aide dans mon rôle de maman. Je dessine aussi avec mes enfants. J’aime cette idée de transmission.

Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

J’en ai énormément ! Tellement de sources d’inspirations que j’en ai parfois la tête qui tourne ! J’ai des maîtres depuis mon adolescence comme Picasso. J’aime aussi l’incroyable utilisation de la couleur des impressionnistes. La culture et l’art japonais me fascinent et rien ce moment, j’aime suivre les créations d’Inès Longevial. Je trouve mon

inspiration dans les petites choses du quotidien, au détour d’une jolie rue aux maisons pastel de Notting Hill, dans l’atmosphère romantique des jardins de Kensington, en flânant chez Liberty, ou encore en feuilletant les livres de la célèbre librairie Daunt Books. 

Que représente le portage pour toi ? 

Pour moi le portage est essentiel. C’est la continuité des 9 mois passés avec son bébé au creux de son ventre. J’adore le sentir contre moi et de son côté, lui se sent apaisé par ma chaleur et les battements de mon coeur. Il me permet aussi d’endormir Eugène et de me libérer les mains pour faire un tas de choses.

Quels sont tes essentiels pour partir en balade ? 

Une dose d’énergie, un sac à langer avec des petits snacks et boissons et... un parapluie car à Londres, on ne sait jamais !

Ta destination voyage favorite ? 

C’est difficile de répondre tant nous avons voyagé et adoré toutes nos aventures à travers le monde. Mais je dirais que la plus facile d’accès et dépaysante reste Marrakech. Enivrante, exaltante et inspirante, j’adore ses couleurs, de l’ocre rose au bleu Majorelle. L’odeur enivrantes des épices, le calme et la beauté des Riads. L’effervescence du souk, la générosité des gens et sa cuisine évidemment.

Le conseil que tu n’oublieras jamais ? 

J’avais 18 ans, le bac en poche et j’hésitais à suivre ma passion du dessin ou une autre voie plus classique et sûre. Un ami de mon père qui avait choisi une autre voie que sa passion et en avait été malheureux toute sa vie, m’a dit de suivre mes rêves et de faire de ma passion un métier, que cela me rendrait la plus heureuse. Il avait raison.

Quelle est ta recette du bonheur ?

Beaucoup d’amour, de bonne humeur, de petits plaisirs, un soupçon de fantaisie, une bonne dose de rire, une pincée d’insouciance et dessiner, rêver et voyager sans modération !

Quel est ton mantra, la petite phrase qui ne te quitte pas ? 

Become who you are ou « Devenir soi » et ne pas essayer de ressembler à quelqu’un d’autre. S’accepter comme on est mais aussi pouvoir s’améliorer, et parce que dans ce mantra il y a aussi la volonté de concrétiser ses envies et ses rêves.

Les grigris qui ne te quittent pas ? 

Mes colliers et bracelets Gigi Closeau et mon sautoir Marceline Paris avec les noms de mes enfants.

Merci à Emmanuelle pour son accueil et ses réponses ! Vous l’avez peut-être aperçue en train de porter notre bandeau peau à peau Easy Lover.

 

 

Merci à Marie-Laure Blanc Coco Photographe pour les photos :)


Guide des tailles

EASY-LOVER, BANDEAU PEAU À PEAU 

Nos bandeaux peau-à-peau sont taille UNIQUE : Le tissu est légèrement extensible et s'ajuste grâce à un système de Velcro dans le dos. 

 

PORTE-BÉBÉ DUO

1. Comment choisir la taille ?

Nos porte-bébés bandeaux sont disponibles en 2 tailles : Taille 1 et Taille 2.
Le tissu est assez extensible pour s’adapter au mieux à la morphologie du porteur et du bébé. La taille 1 correspond généralement aux tailles S à M et la taille 2 à une taille L.
NB : cela peut varier en fonction de la morphologie et du gabarit du porteur ! 
Important : A la première utilisation, et au fur et à mesure que votre bébé grandira, le tissu s’allongera de quelques cm et se détendra peu à peu. Il est donc normal qu'il soit un peu serré à la première utilisation.

Comme chaque morphologie est unique, l'achat est satisfait, remboursé ou échangé pour essayer tranquillement chez soi et voir si cela vous convient (voir notre FAQ). 

2. La taille est trop juste - le bébé à l'étroit

Vous pouvez avoir cette sensation d'étroitesse mais le but est tout de même que le bébé soit bien maintenu contre vous et qu'il ne bouge pas, tout comme dans une écharpe classique. C'est donc une bonne chose qu'il semble juste !

En fonction de la morphologie du bébé et du porteur, il peut être à l'étroit, mais le tissu se détend au fur et à mesure des utilisations et à mesure que le bébé grandit. Le passage en position assise face au porteur laisse aussi un peu plus de place comparé à la position nouveau-né (puisque les jambes sont sorties).
Aussi, n'hésitez pas à bien mettre à plat les pans de tissu qui se croisent dans votre dos pour avoir plus de matière sur le devant.

3. La taille est trop grande - bébé est trop bas

Effectivement votre enfant ne doit pas être trop bas, ou du moins la position doit rester confortable pour lui comme pour vous et il doit être à portée de bisou. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez faire une volte avec le tissu sur chaque épaule. Faire une volte consiste à retourner sur l’épaule le pan de l’écharpe en inversant les ourlets, de façon à raccourcir le tissu et ainsi remonter légèrement bébé (Voir notre page vidéo)

Vous pouvez également laver votre porte-bébé (30° en machine) pour que le tissu se resserre (le produit n'est plus remboursé une fois lavé).